top of page

Le malus écologique est plus sévère en 2024, voici à quoi vous attendre



Lamborghini immatriculation en andorre

Ce qui devait arriver au 1er juillet 2022 n'est finalement intervenu qu'en 2023… Depuis le 1er janvier, le bonus écologique accordé pour l’achat d’un véhicule électrique ou fonctionnant à l'hydrogène a baissé de 1 000 €. Le seuil d’achat pour profiter du bonus maximal pour l'achat d'un VE reste fixé à 47 000 €, comme c'est le cas depuis le début du mois de juillet. Un bonus écologique de 7 000 € sera accordé aux ménages dont le revenu de référence par part n'excède pas 14 089 €. Notez que le bonus a été supprimé pour les véhicules de plus de 47000 € et pour les hybrides rechargeables.

Une autre nouveauté est venue se glisser dans le décret du 30 décembre : le bonus intègre désormais une limitation de poids. Les véhicules électriques dépassant les 2,4 t sont exclus du dispositif. Pour l'heure, aucun véhicule ayant un prix inférieur à 47 000 € et un poids supérieur à 2,4 t n'est concerné par la mesure, mais nous ne sommes pas à l'abri que le Gouvernement ajuste ses critères.


Barème malus 2023 : à partir de 123 g/km de CO2


De plus en plus drastique chaque année, le malus écologique pénalise en 2023 les véhicules rejetant au moins 123 g/km de CO2, au lieu de 128 g/km en 2022. Le montant maximal passe également de 40 000 à 50 000 € pour les plus « mauvais élèves », soit à partir de 226 g/km de CO2. Le malus ne peut excéder 50 % du prix d'achat de la voiture.

Concernant la taxe pour les véhicules de plus de 1 800 kg, le malus au poids, aucun changement. Il faut toujours ajouter 10 € par kilogramme supplémentaire. Les véhicules électriques et les hybrides rechargeables pouvant parcourir au moins 50 km en mode zéro émission sont exemptés de cette taxe, au même titre que les véhicules adaptés aux personnes à mobilité réduite. Quant au cumul de la taxe au poids et du malus écologique, il ne pourra dépasser les 50 000 €.




Comments


bottom of page